Par Mathieu Criaerd (1689-1776)

Lot 217
60 000 - 70 000 €
Résultats sans frais
Résultat: 58 000 €

Par Mathieu Criaerd (1689-1776)


Maître à Paris en 1738
Exceptionnel grand bureau plat en marqueterie de bois de violette dans des encadrements de satiné avec riche décor de bronzes ciselés et dorés
Exécuté vers 1745-1748
Ce grand meuble est marqueté en ceinture à compartiments d'un réseau à pointes de diamant dans des croisillons.
Mathieu Criaerd s'était fait une spécialité de ce type de marqueterie que l'on retrouve sur plusieurs de ses commodes.
Celle exécutée pour le Dauphin à Versailles en 1748 d'une marqueterie dite «à quadrillage»
Une autre figurant page 217 figure B de l'ouvrage de Kjellberg «Le mobilier Français du XVIIIe siècle»
Mathieu Criaerd reprend ce décor pour exécuter un grand nombre de bureaux à pente mais notre meuble est un des rares bureaux plats qui soit estampillé par lui. En effet, quelques bureaux plus petits portent l'estampille d'Antoine Criaerd, son frère aîné. Ils sont de bien moindre qualité et ornés de bronzes simples.
Notre bureau est d'un galbe parfait avec un arrondi prononcé au niveau du tiroir central permettant un confort parfait.
La garniture de bronze est d'une qualité exceptionnelle de ciselure et les motifs parmi les plus exubérants du style rocaille.
Tous les bronzes de ceinture et des pieds sont ajourés. Les poignées de petite dimension sont à décor asymétrique pour les tiroirs latéraux, les joncs recouvrant la partie saillante des pieds sont ciselés entièrement de feuillage, tous sont avec leur vieille dorure malgré quelques usures imparables sur les poignées.
Le dessus de cuir rapporté est à beau décor de vignettes à l'or réalisé avec un grand soin.
Estampillé M. CRIAERD Deux côtés du bureau sont insolés. Petites restaurations à prévoir sur la marqueterie.
H. 77,5 cm L. 163 cm P. 83 cm.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue